La GTMC dans les Volcans d'Auvergne en gravel

5 jours de gravel sur la GTMC : Clermont-Ferrand > Brioude

Greg & Steph n'en sont pas à leur premier coup d'essai : l'année passée notamment, c'était sur Le Canal des 2 Mers à vélo qu'ils partaient à l'aventure, en mode "bikepacking"

En revenant, ils rêvaient déjà au prochain voyage : "nous pensons ressortir le VTT pour nous enfoncer dans le parc des Volcans", nous soufflaient-ils. 

Finalement, c'est bien dans le parc des Volcans qu'ils ont atterris, mais ils ont parcouru cette section de la Grande Traversée du Massif Central (GTMC) en vélos gravel !

On a donc voulu en savoir un peu plus sur leur aventure à vélo tout-terrain : ils nous livrent ici leur ressenti !

Récit d'un voyage gravel sur la GTMC - Auvergne

Après le Canal des 2 Mers à vélo, pourquoi le choix de la GTMC ?

Une fois le trip sur le Canal des 2 Mers achevé, on s’est tout de suite demandé : on part où et quand la prochaine fois ? On se pose toujours ce type de questions en rentrant de raid :-) juste l’envie de repartir et très vite ...

On avait déjà fait une Grande Traversée dans le passé : la GTA (Grande Traversée de l’Ardèche). On avait alors été enchanté par la qualité du tracé, les paysages et la facilité à suivre la trace … un GPS n’est vraiment pas nécessaire. 

Perso, j’ai passé 2 ans à Clermont-Ferrand pour mes études et j’avais pu sillonner le Parc des volcans à VTT dans tous les sens … j’en gardais un excellent souvenir ! 

Sachant que Steph devait arriver de Paris et moi de Lyon … un rendez-vous à Clermont avait tout son sens. Le choix était fait … la Grande Traversée du Massif Central à VTT sera notre prochain grand trip … à l’origine on avait prévu de la faire en septembre 2018, mais suite à des soucis à l’épaule de Steph le projet a dû être reporté à 2019 … . 

 

Et pour accéder au début de l'itinéraire ?

C’est à chaque fois la même question : comment accéder au début de la trace ? et surtout : comment en ressortir ? 

Train & vélo sur la GTMC

Accéder à Clermont Ferrand est assez simple depuis Lyon et Paris, en train avec son vélo … pour la petite histoire, Steph, ayant plus de jours de congés que moi, est parti avant moi et est descendu du train à …  Avallon. Le rendez-vous était donc fixé en gare de Clermont-Ferrand. 

Sortir de la trace fut nettement plus compliquée. Saint-Flour est vraiment mal desservie par le train … la solution était donc de reprendre le train à Brioude pour le retour à la maison. On a donc préparer la fin de notre trace entre Saint Flour et Brioude en privilégiant les petites routes … tip top !

 

Niveau matos : comment vous vous êtes organisés ?

Un parcours VTT réalisé ... en gravel !

Comme je le disais précédemment on s’est posé la question du type de vélo à utiliser. Nous avions tout de même des bagages à emporter pour assurer notre autonomie, le vélo gravel était donc le choix idéal.

 


A LIRE AUSSI : Le gravel, un vélo pour voyager (presque) partout


 

Le parcours de la GTMC est très typé tout terrain, il a fallu bien s’assurer de la fixation de nos sacoches … ça secouait sévère ! Une petite sangle en plus sur les sacoches de devant et roulez jeunesse :-)

Ah si, dernier point : on ne saurait trop conseiller de partir en tubeless sur ce type de terrain : on peut rouler en basse pression et améliorer le grip. Et je ne parle pas de nombres de crevaisons qui se sont réparées d’elles-mêmes : 5 crevaisons durant ce trip sur ma seule roue arrière. 

La GTMC en gravel équipés bikepacking

Niveau couchage : plutôt hôtel ou bivouac sur cette aventure ?

On a fait du bivouac à l’exception du second soir où nous sommes finalement allés en gîte au dernier moment : gros souci de ravitaillement (c’est bien désert l’Auvergne / le Cantal, surtout le week-end de l’ascension).

Nous voulions dormir la tête dans les étoiles tous les soirs !

La grosse différence par rapport à la fois précédente, c’est que l’on souhaitait aussi dîner sur notre bivouac … on a donc pris des popotes en plus dans nos sacoches ! On pourra revenir plus tard sur ce point précis : manger sur son bivouac c’est le top mais ça demande une logistique journalière à ne pas prendre à la légère. 

Bivouac en tarp + hamac / Bikepacking

Qu'en est-il du terrain traversé ?

Le terrain que dire du terrain … le parcours est très vallonné, pour ne pas dire plus ! Il ne faut pas oublier que le Massif Central est une montagne, pas comme les Alpes ou les Pyrénées, mais une montagne quand même : ça monte et ça descend en permanence.

 

Sachant que nos vélos équipés pesaient environ 30 kg sur la balance, sans eau,  on comprendra la difficulté de certains passages. 

Dénivelés et terrains sur la GTMC

Comme je connaissais bien le parc des Volcans, nous avons fait le choix de couper directement vers Orcival depuis Clermont via la route … Sur le parcours que nous avons emprunté, il y avait majoritairement du bitume ou de la piste … les parcours très cassants étaient limités. On s’est d’ailleurs fait la réflexion que le choix du gravel était opportun : le bitume en VTT, c’est quand même la galère alors que le tout terrain en gravel, c’est ultra fun ! 

C’est la première fois qu’on emmenait nos gravels sur des terrains si variés. Ça passe vraiment partout, ça bouge dans tous les sens mais ça reste très sain à piloter … enfin avec nos Séquoia !

On s’est vraiment éclaté sur ce types de parcours et puis quand ça passe pas, principalement quand la pente est trop forte, et bien on pousse ;-)

Il y a aussi de longues pistes très roulantes et alors là on passe en mode TGV … il faut néanmoins rester prudent : on passe souvent à travers champs et il n’est pas rare de croiser des troupeaux de Salers !

Chargé comme nous l’étions, le parcours est quand même assez physique mais la beauté du paysage est tout simplement incroyable !

Pourquoi partir au bout du monde alors qu’avec un simple ticket de TER, le bout du monde est sous nos roues ?

Plus d’une fois, nous nous sommes dit que la France regorgeait de paysages insoupçonnés …

 

La traversée en vidéo :

 

Le déroulé de leur voyage sur la GTMC :