Une famille en tandem Pino couché

Ils sont 4 et partent en voyage en tandem + remorque en famille !

Une famille de cyclistes nous raconte leurs expéditions à vélo : un enfant, deux adultes et un chien sur un tandem couché tractant une remorque, une configuration hors-norme pour une famille qui l'est toute autant !

1- Qu'est-ce qui vous anime lors d'un voyage à vélo ?

Ce qu'on apprécie le plus dans ce mode de voyage, c'est d'être pleinement ensemble, discuter, s'amuser, découvrir, prendre le temps de profiter les uns des autres. C'est une formidable opportunité pour tout partager ensemble à moindre frais et surtout se dépayser totalement de la routine quotidienne qu'on vit le reste de l'année à un rythme effréné. À vélo, le temps n'est pas le même.

2- A partir de quel âge avez-vous commencé à emmener votre fille en voyage avec vous ? Comment a évolué votre organisation selon son âge ?

Notre fille ne marchait pas encore lors de nos premiers voyages, elle avait 8 mois. D'année en année, le matériel a considérablement changé, surtout au niveau transport. On a commencé par une carriole puis la Weehoo et cette année une nouvelle carriole à deux roues attachée derrière le Pino Hase.

Léane, CE2, famille Poussin

Nous ne souhaitons pas la mettre sur un vélo seule, et avec notre nouveau tandem, nous aimons rester ensemble, tous au même rythme.

3- Comment vit-elle le voyage à vélo? 

Ce que notre fille aime le plus en voyage, c'est d'avoir ses parents ensemble tout le temps.
Pendant la période de travail, Patricia travaille la journée et moi le soir, donc on passe notre temps à se croiser.

 

Elle n'est pas motivée pour avoir son propre vélo. Elle aime toujours être accrochée derrière nous, donc nous, on s'adapte pour que ce soit toujours un plaisir pour elle, et nous trouvons le matériel avec pédales, qui correspond fonction de son âge, comme la nouvelle carriole de cette année.

4- Comment choisissez et planifiez-vous votre itinéraire en amont ? 

On ne se donne pas un objectif très précis et on avise au fur et à mesure, fonction du temps, du dénivelé, des points d'intérêt, on avancera plus ou moins. On vise en priorité les nouvelles véloroutes, qui émergent chaque année.

 

L'été dernier, on a exploré l'EV3 qui sera bientôt inaugurée.
Puis, sur la route, on s'arrête souvent dans les offices du tourisme et on voit ce que l'on peut visiter, quitte à faire des détours.

 

Les lieux pour dormir ne sont pas définis en avance, car nous ne voulons pas avoir le stress d'avoir une obligation de trajet et d'horaires.
On fait notre journée à vélo puis vers 18h30, on commence à regarder où on peut s'arrêter ; nous faisons souvent des bivouac à coté d'un lac ou aire de jeux pour Léane et toutes les 4 nuits environ, on cherche un camping, pour une vraie douche et une bonne lessive.

5- Vous voyagez aussi avec votre chien, Chouky, comment ça se passe avec lui ?

Chouky est arrivé il y a deux ans, Léane nous réclamant un petit compagnon. On a choisi un chien qui puisse se sentir au mieux dans les sacoches...

Depuis son arrivée, je me suis pris au jeu, j'ai lu des livres sur le comportementalisme du chien et je me suis inscrit dans un club d'éducation canine. Nous étions conscients qu'il nous fallait un chien bien éduqué pour voyager sereinement.

Chouky le chien de la famille Poussin.JPG

La première chose a été de lui apprendre à ne pas manger dans les gamelles posées à terre, puis il s'est super bien habitué et son comportement est exemplaire. Lui aussi aime bien être avec ses maîtres tout le temps, se promener, explorer. Il ne se fait pas prié pour monter sur le vélo...

6- A quoi faut-il penser avant un voyage avec une telle équipe ?

On a fait une liste type que l'on améliore à chaque voyage, pour ne rien oublier d'essentiel au moment du départ. Au fur et à mesure, nous avons diminué le volume de nos sacoches ; au début, on avait peur de manquer de quelque chose, surtout par sécurité avec Léane, et peu à peu, on a enlevé tout ce dont on ne se sert finalement jamais. On transporte l'essentiel aujourd'hui.

Enfant lors d'un voyage à vélo en tandem

On a moins de chose à emporter par rapport à une famille qui part en camping, mais chaque chose est importante. Ne pas oublier des tenues pour faire face à tous les temps... Nous avons parfois été surpris par le froid, même en plein été, et par la pluie...

7- Vous avez investi dans un tandem Pino récemment, est-ce mieux que deux vélos simples pour voyager à deux ou plus ?

En vélo solo on passait notre temps à s'attendre, les côtes nous séparaient souvent,...
Le Pino Hase est idéal pour nous, on partage tout au même moment et ça c'est génial. La plus heureuse est ma femme, elle est confortablement installée sur ce tandem semi-couché , et c'est beaucoup plus adapté à son rythme que le vélo solo ; désormais, je fatigue avant elle.


Sa configuration est parfaite, que l'on soit devant ou derrière, on voit bien le paysage par rapport à un tandem classique. De plus, ça favorise les rencontres, car on ne passe pas inaperçu avec notre engin.

8- Quel sont vos moments favoris durant un voyage à vélo ?

Il y en a beaucoup, de beaux et doux souvenirs, difficile de choisir des favoris. Le lever du matin, le départ, les découvertes sur la route, les visites, les rencontres, les repas ensemble en bivouac ou au restaurant, l'installation de notre tente et les soirées avant de se coucher. Et tout cela en profitant des beautés de la nature.

 

La réponse serait plus rapide pour la question : quels sont vos moments que vous n'aimez pas?
La pluie, le vent et s'égarer !

9- Quels sont les itinéraires que vous avez parcouru jusqu'ici ?

Beaucoup de petits voyages en Bretagne, puis :

 

  • La Velodyssée - EV1 de St Brieuc à Mont de Marsan
  • La Loire à Vélo - EV6 en entier jusque Nevers
  • Le Grand Tour de la Manche - EV4 de St Brieuc à St Brieuc en passant par l'Angleterre
  • De St Brieuc à Vendôme par les petites routes - Aller retour (première avec notre chien)
  • La Scandibérique - EV3 de Tours - Mont de Marsan avant son inauguration avec le Pino

10- Un dernier conseil pour une famille qui souhaiterait se lancer ?

Tentez l'expérience, au moins une fois, sur un petit trajet, sécurisé (les EuroVélos sont de qualité en France, renseignez vous afin de faire le bon choix pour une première)...

 

Découvrez la joie de partager des moments inconnus, inattendus, toujours dans cet esprit, être ensemble. Prenez votre temps, ce n'est pas une course, il faut que chacun puisse trouver son rythme au fil des jours.

 

Lorsqu'on voyage en France, on peut aisément trouver ce dont on a besoin sur la route, s'adapter, excepté, selon nous, pour le choix des vélos ; ne pas partir avec une selle ou un vélo sur lequel l'un d'entre vous va avoir mal au bout du 2ème jour, car nécessairement, la moindre douleur ne lui permettra pas d'apprécier tout le reste, et on est parfois très bien sur un vélo à bas prix, il doit juste vous être adapté.

 

Pour suivre les aventures de la Famille Poussin à vélo :
Site web : www.lafamillepoussin.fr