Vacances à vélo en famille sur l'Avenue Verte London-Paris

Une famille de vélotouristes revient sur son voyage à vélo sur l'itinéraire de l'Avenue verte London Paris effectué en 2015.

Pourquoi avez-vous choisi de faire l’Avenue verte ?

Partir de la maison juste avec son vélo pour aller jusqu’à Londres, il n’y a rien de plus magique que ça, et c’est juste… énorme pour des ados…

Relier deux villes emblématiques à vélo, c’est un rêve de gosse !! Pour le premier grand voyage à vélo de nos ados, le Paris-Londres s’impose donc comme une évidence pour nous tous.

Combien d'étapes lors de ce voyage à vélo :

Départ de l'Avenue Verte London Paris en famille

Notre voyage s’est étalé sur 18 jours (retour inclus). Selon les jours, nos étapes ont fait entre 10 et 60 km.


Jour 1 : Paris Notre-Dame – Maisons-Laffitte, par St-Cloud (38 km)
Jour 2 : Maisons-Laffitte – Chérence (58 km)
Jour 3 : Chérence – Dangu (22 km)
Jour 4 : Dangu - Gisors (et train pour Pontoise pour hôtel à Cergy…) (16 km)
Jour 5 : Gisors – Gournay en Bray (après train depuis Pontoise) (43 km)
Jour 6 : Gournay en Bray – Forges les Eaux (30 km)
Jour 7 : Forges les Eaux – Dieppe (55 km)
Jour 8 : Journée à Dieppe
Jour 9 : Ferry Dieppe – Newhaven et logement à Southease (11 km)
Jour 10 : Southease – Newhaven – Brighton (et train pour Crawley pour hôtel) (27 km)
Jour 11 : Newhaven – Polegate (après train depuis Crawley) (29 km)
Jour 12 : Polegate – Eridge (et train pour Croydon pour hôtel) (40 km)
Jour 13 : Eridge - East Grinstead (après train depuis Croydon) (23 km)
Jour 14 : East Grinstead – Crawley (18 km)
Jour 15 : Portsmouth à vélo (en train depuis Crawley)
Jour 16 : Londres à vélo (en train depuis Crawley)
Jour 17 : Retour : train pour Newhaven et ferry pour Dieppe
Jour 18 : Retour : train pour Rouen, puis pour Paris

Pouvez-vous partager 5 coups de cœur sur cet itinéraire ?

Pont de l'Axe Majeur - Cergy

1Seaford et les environs du parc des Seven Sisters sur la côte anglaise. Cette partie très courte mais offrant des paysages à couper le souffle est malheureusement un peu « zappée » dans les guides français. Heureusement qu’il a été bien décrit dans le guide anglais de Sustrans.

2. Dieppe

3. Le Cliff Walk à Brighton

4. Les bords de Seine à Chatou et Croissy

5. La base de Loisirs de Cergy et le pont de l’Axe Majeur

Comment faites-vous pour vous loger ? 

Nous avons fait le choix de ne pas réserver le voyage à l’avance. Nous avons, en général, réservé pour le lendemain. Ce qui, il est vrai, a rendu le voyage un peu chaotique…

Nous avons panaché hôtels, chambres d’hôtes, campings et aussi une auberge de jeunesse en Angleterre (youth hostel). Sur plusieurs parties de l’itinéraire, les possibilités de logement sont assez réduites. À trois reprises, nous avons dû prendre le train pour aller se loger dans une des grandes villes à proximité.

Qu’avez-vous utilisé pour vous repérer ? 

Paris Londres à vélo famille à St-Germain

Nous avons utilisé trois vélo-guides Paris-Londres : Chamina, Ouest France et Sustrans (en anglais). Nous avons aussi des cartes Michelin en France, des cartes vélo Sustrans en Angleterre, et les traces téléchargées depuis le site France Vélo Tourisme sur notre GPS pour vérifier le parcours quand il y a des panneaux manquants…

Comment avez-vous fait pour revenir de Londres ?

Nous sommes revenus (en 2 jours) par train de Londres- Victoria à Newhaven(correspondance à Lewes), puis en ferry Newhaven – Dieppe, puis en train de Dieppe à Paris avec correspondance à Rouen, un vrai cauchemar car il n’y a pas d’ascenseurs ni de rampe. Heureusement, à 4, on arrive à s’organiser pour qu’il y en ait toujours un qui reste à garder les vélos et les bagages.
Le retour par l’Eurostar est quasi-impossible (peu ou pas de places pour vélos non démontés) et très onéreux si vous n’avez pas réservé très à l’avance.

Avez-vous rencontré des difficultés sur l'itinéraire ?

Avenue Verte London Paris dans le Vexin

Quelques difficultés d’orientation : des panneaux manquants parfois, et difficile de revenir sur l’itinéraire après une excursion, même recommandée (exemple : sur la base de loisirs de Cergy, on s’est bien perdu en essayant de revenir par l’Axe Majeur). Un fléchage de qualité aléatoire en Angleterre (souvent sous forme d’autocollants ayant été déchirés…), et quelques passages un peu trop « VTT » quand on est lourdement chargé…


Des difficultés notables pour trouver un logement, surtout entre Cergy et Gournay en Bray, et idem en Angleterre entre Polegate et Forest Row.

 

Même difficultés pour le ravitaillement car il y très peu de commerces entre deux villes… Du coup, on était obligé de faire plein de provisions, surtout pour l’eau.

 

Certaines portions de route ne sont pas très sécurisées, comme à l’arrivée sur Dieppe, et, surtout, sur les routes anglaises dans la campagne, étroites, sinueuses, sans visibilité et… assez empruntées…

Vos 5 conseils pour réussir ce parcours vélo

Avenue Verte London Paris à Brighton

1. Réserver les logements surtout dans la campagne car il n’y a même pas de camping. Faire aussi une bonne réserve de nourriture et d’eau, surtout par temps de chaleur.

2. Pour certaines portions où le relief est très vallonné, il vaut mieux réduire le nombre de km.

3. Faire une petite pause à Dieppe avant le ferry pour se « refaire des kilos » dans les restaurants qui ont souvent un bon rapport qualité/prix.

4. Arrêter l’itinéraire à Polegate en Angleterre. Après, c’est trop dangereux, voire trop galère, et on perd le plaisir du cyclotourisme.

5. Ne pas hésiter à visiter les environs de Londres en train et vélo. Ce n’est pas si onéreux comme on pourrait le croire en combinant plusieurs réductions (tarif enfant -16 ans, tarif de groupe à partir de 3 personnes, tarif heures creuses). En plus l’infrastructure est très bonne (ascenseur, place dans les trains) et les trains très propres.

Pour vous, le voyage à vélo c’est ….?

Le voyage à vélo est surtout un moment privilégié où on fait corps avec son environnement. On sent la route, on entend la nature, on voit le visage des gens, on devine l’histoire des territoires qu’on traverse. Ce ne sont pas juste des panneaux qui défilent sous nos yeux, chaque chose nous parle et on peut les sentir. Contrairement à la légende, le voyage à vélo offre des sensations beaucoup plus variées que n’importe quel transport.

Entre les reliefs, les paysages, la qualité de la route, et même les petites variations de la météo, un rayon de soleil ou une bruine fine, les petites choses imperceptibles dans la vie de tous les jours ont des impacts sur le cyclotouriste qui doit apprendre à s’adapter, à gérer son avancement par rapport à son environnement. Et puis, bien sûr, le voyage à vélo évoque l’aventure, la vraie, comme dans les westerns où on partait vers l’inconnu sur la route avec son cheval…

Pour nos ados, le cyclotourisme est plus qu’un voyage, puisqu’ils sont complètement acteurs de leur itinéraire et pas seulement assis à regarder le paysage défiler derrière une vitre. C’est un apprentissage complet de certaines valeurs qui ne sont plus transmises malheureusement. Ils sont obligés d’être à la fois très organisésautonomes et solidaires pour accomplir ensemble un projet commun. Et à la fin, cette satisfaction de réussir et d’atteindre son but rien que par ses propres efforts est une récompense inoubliable.

Un prochain voyage à vélo de prévu ?

Notre prochain voyage à vélo sera Paris Amsterdam (avec train jusqu’à Boulogne sur Mer) sur la véloroute LF1.

Pour suivre les autres aventures de Vélo Ile de France : 
- Site : www.veloiledefrance.com
- Facebook : www.facebook.com/veloiledefrance
- Google+ : https://plus.google.com/+Veloiledefrance_com