La Gaule à vélo : le tour de France à vélo gastronomique

Parcourir la France et ses régions à vélo pour découvrir le patrimoine gastronomique français, voilà la mission de "La Gaule à vélo" que s'est donné Jérémie Jobard

D’où t'est venue cette idée de réaliser « La Gaule à vélo » ?

Jérémie Jobard : L’idée d’effectuer un voyage retour aux sources gastronomique de mon pays me trottait en tête depuis que j’ai commencé la cuisine, puis au cours de différents voyages aux quatre coins du monde j’ai rencontré des voyageurs à vélo qui m’ont transmis l’envie d’essayer. Depuis que j’y ai gouté je n’envisage plus de voyager autrement qu’à vélo !

Col d'Aubisque à vélo

Ton ressenti général sur ton grand voyage à vélo ?

Mon but est de découvrir ou redécouvrir la gastronomie Française, mais aussi les patrimoines naturels et culturels.

Mon parcours se découpe en 4 itinéraires à travers la France, un par saison sur 4 ans, le but étant de couvrir un maximum de régions. Mon impression générale est que l’hospitalité en France est incroyable contrairement à ce qu’un citadin de base (moi !) aurait pu croire. Notre pays est une merveille de beauté et de diversité, et ce, dans toutes ses dimensions, qu’elles soient naturelles, culturelles, gastronomiques… Plus j’y pédale, plus je m’en rends compte !

 


Mon but est donc de découvrir ou redécouvrir la gastronomie Française, mais aussi les patrimoines naturels et culturels, et enfin et surtout, rencontrer les Français sur la route et partager une maximum  de choses avec eux !


Gastronomie et régions : quels sont tes coups de cœur ?

Oulah ! Les coups de cœurs sont multiples et éparpillés sur tout le territoire, et heureusement finalement ! Mais disons que certaines régions comme la Bretagne, le pays basque, le bordelaisPérigord…. m’ont peut-être plus marqué que les autres par la diversité de leurs richesses.


En terme de Gastronomie, elle est partout, et que ce soit la bière du nord, la pèche bretonne, les vins, cidres, armagnac…, les fromages normands, du terroir de l'Auvergne ou de partout, la charcuterie propre à chacune des régions françaises, ou encore les huitres du bassin d’Arcachon, savoir dire ce que j’ai préféré serait presque une trahison pour tous ceux que je ne pourrais pas citer ! Enorme coup de cœur pour les huitres d’Arcachon, mais aussi de Cancale. La charcuterie Basque aussi, les Jambons de Pierre Oteiza et de Eric Ospital sont des bijoux. La singularité de l’Armagnac et de beaucoup de produits acquérant une typicité propre à chaque terroir, parcelle, savoir-faire…

Boucherie à Bayonne
Concernant les lieux qui m’ont marqué, disons la côte Bretonne,  la péninsule du cotentin, le Périgord (sauvage et villages classés magnifiques), les Pyrénées (Gavarnie, vallée des Aldudes, cols mythiques…), le bassin d’Arcachon (ses ports ostréicoles, et ses paysages..), l’arrière-pays d’Hérault (Salagou, Mourèze..), les Corbières, les vignobles français, les Volcans d’Auvergnes ou encore les Châteaux de la Loire... Difficile de tout citer et de choisir ce qui m’a plus plu qu’autre chose !

 

En savoir plus sur ses coups de cœur

Pour toi, au niveau de la gastronomie, quels sont les lieux les plus insolites ?

Les huitres de roses de la maison Tarbouriech sur l’Etang de Thau, Les Maitres de mon Moulin chez Rolland Feuillas à Cucugnan, la Vinaigrerie la Guinelle à Cosprons, le conservatoire d’Agrumes des Baches à Eus, le restaurant solidaire associatif l’Escarnouille à Jau-Dignac-et-Loirac, chez Bebelle dans les Halles de Narbonne, Nature à Cueillir par Virginie Lemason au Vernet, Chez Navarre à Toulouse… Encore une fois difficile de tous les citer !


Quelles ont été tes plus belles rencontres grâce à La Gaule à vélo ?

Rencontres lors de l'aventure "La Gaule à Vélo"

Parmi mes plus belles rencontres, [...] les centaines de français m’ayant hébergé, invité ou juste interpellé au cours de mes 10.000 km à vélo !


Parmi mes plus belles rencontres, et elles sont nombreuses, celles avec de Grands Chefs ou différents gastronomes tels que Patrick Jeffroy à Carentec, Eric Guérin à St Joachim, Pascal Favre d’Anne à Angers, Jean-Yves Guého à Nantes, Jean-Pierre Xiradakis à Bordeaux, Jean-Luc Rocha à Pauillac, Andrée Rosier à Biarritz, Les Frères Ibarboures à Bidart, Eric Ospital à Hasparren, Pierre Oteiza aux Aldudes, Franck Rénimel à Aureville, les Bachès à Eus, Rolland Feuillas à Cucugnan, Fabrice Monnin à Padern, Jacques Decoret à Vichy…


Mais aussi un tas de personnes en tous genres sur la route comme la famille Foucher au Château de Clermont-les-Fermes et les centaines de Français (ou pas d’ailleurs !) m’ayant hébergé, invité ou juste interpellé au cours de mes 10 000 km à vélo déjà parcourus !

Une anecdote sur ton tour de France gastronomique ?

Une bonne anecdote, parlons de cette fois où, à la recherche du célèbre Pierre Oteiza, producteur et affineur de Porc Basque, j’arrive épuisé en fin de journée dans son village d’altitude Les Aldudes et tombe sur M. Oteiza simplement assis avec deux amis sur la terrasse de sa boutique à siroter un apéritif local. Il me voit passer et avant même de l’avoir reconnu je me retrouve invité à boire un coup puis à camper dans ses pâturages grandioses aux alentours, le tout, chargé de différentes de ses charcuteries et d’une bouteille de vin généreusement offerte par ce grand monsieur ! Magique de simplicité et d’humanité ! Des anecdotes comme celle-ci j’en ai des dizaines et des dizaines ! J’ai pris la première qui venait.


Pour une recette insolite, j’ai récemment découvert la cuisine du Chef Jacques Decoret chez qui j’ai dégusté son grand classique, l’Huitre du 21e siècle : une huitre liquide dans un bulle à éclater en bouche ! L’huitre déstructurée !!

Son matériel vélo 

Le voyage à vélo et sa pratique au quotidien est un réel bonheur et certainement une des plus belles manières de voyager !

Mon vélo vient de chez Cyclo-Randonnée, un site dédié au voyage à vélo géré par Julien, un gars super, voyageur lui-même et excellent commerçant ! Ce vélo est d’un rapport qualité/prix imbattable !


Pour ma bagagerie j’ai opté pour du Ortlieb après une première saison sous la pluie avec des sacoches entrée de gamme… La différence est incontestable. Elles ne sont pas données mais ce sont les meilleures du marché.


Mes supports, pour m’aider j’ai un gps de vélo garmin Edge 800, bien mais que j’essaye de ne pas trop l'utiliser pour garder de la surprise !

Matériel pour Gaule à vélo

Sinon je me débrouille en majorité avec les cartes départementales distribuées gratuitement par les offices de tourismes. Pas très précises mais pour moi elles suffisent largement.

 

Concernant mes bonnes adresses, une partie d'entre elles sont issues de recherches que j’ai faites avant le voyage, pour le reste c’est le bouche à oreille qui prime.

 

 

En savoir plus sur son équipement

 

Le voyage à vélo...

Le voyage à vélo et sa pratique au quotidien est un réel bonheur et certainement une des plus belles manières de voyager ! Néanmoins je n’ai qu’un coup de gueule à passer, en France, la pratique du vélo, surtout dans les villes, est encore bien trop sous développée, alors vivement que ça bouge ! Pour ça la meilleure solution est d’y convertir le plus grand nombre ! Alors à tous les Français, n’hésitez plus, enfourchez vos vélos !!!

 

Je suis en ce moment sur la route pour ma 3e saison de La Gaule à Vélo !

 

Plus d'informations sur La Gaule à Vélo

Suivez les aventures de Jérémie Jobard !

Site web

Facebook