France Vélo Tourisme Rechercher une étape
Trouver mon parcours vélo

Il n'existe aucune étape correspondant a vos critères

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. Explications et gestion des paramètres

[Témoignage] ViaRhôna de Culoz à Lapalud

[19/08/2016]

Jeannick et Philippe, utilisateurs de vélos depuis de nombreuses années pour de petits trajets quotidiens sont de nouveaux randonneurs depuis cette année, à 50 ans passés…. Et plein d’envies de circuits et de découvertes à entreprendre !

Philippe et Jeannick se sont élancés sur l'itinéraire ViaRhôna en mai dernier pour leur premier voyage à vélo...

Pourquoi avoir choisi ViaRhôna ?

Envie de découvrir cette région où vivent des amis. Envie de circuler le long d’un fleuve pour ne pas avoir de relief …

Comment avez-vous préparé votre voyage ?

le depart sur la viarhona

Nous avons acheté deux n° spéciaux "ViaRhôna Magazine" de «Le Dauphiné» avec supplément d’un petit guide pour l’un (plutôt bien fait même s’il ne prend pas les étapes en entier mais seulement celles qui sont aménagées en totalité).
Et puis, étude du parcours par Philippe sur le site ViaRhôna et sur internet en général :  France Vélo Tourisme et des sites de matériel, des blogs persos…

Votre voyage en chiffres :

Départ : Culoz       

Arrivée : Lapalud


- 8 jours de vélo plus 1 journée-repos-visite à Lyon
- 440 km parcourus
- 55 km de moyenne par jour et 1 étape record de 80 km

- 4h30 de moyenne par jour
- Poid des bagages : Jk : 9,5 kg et Ph : 25kg avec la remorque
- 0 crevaison mais 1 réparation de maillon de chaîne

 

Les 7 étapes de leur parcours :

Jour 1 : Culoz - Murs-Gélinieux

Jour 2 : Murs-Gélinieux - Montalieu Vercieu

Jour 3 : Montalieu Vercieu - Lyon

Jour 4 : Repos à Lyon

Jour 5 : Lyon - Saint-Pierre-de-Boeuf 

Jour 6 : Saint-Pierre-de-Boeuf - Tournon-sur-Rhône

Jour 7 : Tournon-sur-Rhône - Beauchastel

Jour 8 : Beauchastel - Viviers

Jour 9 : Viviers - Lapalud

Pourquoi avoir fait le choix de la remorque ?

remorque vélo pour transporter le matériel

Nous avons choisi la remorque car nous nous campons.
Que trouve-ton à l’intérieur ? La tente, les 2 petits lits de camps, les 2 petits sièges pliants, la popote (couverts, bols, petites assiettes et timbales) et tout le nécessaire de cuisine : mini-réchaud, bouteilles de gaz, 1 bouteille d’eau, matériel de réparation vélo, une cuvette pliable, torchon, qq pinces à linge, (remorque couverte par un filet élastique sur lequel on peut accrocher le linge à faire sécher en roulant !), 1 natte à poser par terre…

Des visites à recommander le long du parcours ? 

cascade de Glandieu

Nous n’avons pas beaucoup visité sur le trajet…

Néanmoins voici quelques lieux que nous avons trouvés agréables : Culoz, joli balade historique dans le bourg, Marais de Lavours en dehors du parcours, lac du Lit du Roi ( très joli), la cascade de Glandieu (à ne pas rater !), Parc de Miribel, à Lyon, prendre le Vaporetto pour descendre la Saône jusqu’à Confluence, le vieux Lyon et ses traboules, l’île de la Platière, maisons dont les murs sont incrustés de galets, Tain l’Hermitage et son pont Seguin, le défilé de Donzère et le pont Robinet, les magnifiques champs de coquelicots…..


Vos 5 coups de cœur durant votre voyage? 

le village de chanaz

1. ex aequo l’île de la Platière à la sortie de St Pierre de Bœuf mais aussi Chanaz
 

2. Lyon et la balade en Vaporetto,
 

3. Tournon sur Rhône et le pont Seguin,
 

4. la passerelle himalayenne de Rochemaure,
 

5. les sculptures de Sablons près du pont,
 

et …. Plein d’autres….

L’itinéraire est-il bien balisé ? 

balisage sur viarhona


Plutôt bien oui, sauf parfois :

- Après Morestel vers la Vallée Bleue, parcours en cours de signalisation… 

- Les panneaux avant d’arriver à Lyon dans le grand Parc de Miribel sont trop petits pour être lus facilement depuis le vélo !

- En arrivant à St Vallier, ce n’est pas visible qu’il faut traverser le pont pour Sarras

- la traversée de Valence où nous avons perdu la ViaRhôna en centre ville…

 

Le panneau ViaRhôna est très lisible quand il est toujours de la même couleur et porte le même logo : sinon, quand la direction est juste écrite en vert on ne sait pas toujours si c’est la bonne direction à prendre !

 

Beaucoup d’erreurs d’itinéraire pour nous mais nous avons été globalement satisfaits de la signalisation.

Certaines sections ne sont pas encore aménagées, avez-vous rencontré des difficultés ? 

panneaux viarhona

En gros, toutes les parties figurant en rouge sur le site de la ViaRhôna sont très inquiétantes... L’arrivée à Cruas, (à partir de Baix), la traversée de Viviers, où l’on roule sur des Départementales fréquentées, Virignin,…

La partie entre La Balme les grottes et Jons à partir de Chavanoz… est un infernal passage sur une route très fréquentée par des camions, (nous avons fini par prendre les chemins de traverse en regardant le GPS téléphone et en cherchant les petites routes).

Comment avez-vous fait entre Lyon et Givors où le tracé n'est pas défini  ?

vélo dans le train entre lyon et givors

Nous voulions aller jusqu’à Givors en train pour éviter la sortie de l’agglomération lyonnaise à vélo.

Ayant eu l’occasion d’utiliser la gare de Lyon Perrache avec des vélos de randonnée et une remorque en mai dernier, nous souhaitions témoigner de notre expérience.

ceci est le courrier que j’ai transmis à la gare :
Les personnes auxquelles nous nous sommes adressées n’ont pas connaissance de l’accessibilité de la gare aux vélos.
Malgré l’absence d’indication aux deux guichets où nous nous sommes adressés
(« Oh…votre remorque ne passera pas ! ah elle se démonte alors… peut-être ! » et
«  non, dans les ascenseurs on accompagne les personnes handicapées mais les vélos non, pas possible » … ???) nous avons arpenté la gare de Perrache de long et en large et comme la personne au guichet nous avait indiqué que les TER en général partaient des quais J ou K, nous avons suivi le trajet possible pour rejoindre ces quais. D’abord, nous nous sommes inquiétés de voir que nous allions devoir traverser le hall, passer des escalators, tourner à angle droit : toutes ces choses qui ne sont pas aisées à exécuter avec nos équipages (Je rappelle : vélo + remorque).
Nous avons alors découvert une piste cyclable qui passe dans un tunnel sous la gare, qui arrive Cours Charlemagne et qui nous a conduits directement à un méga ascenseur où nous avons pu rentrer vélo et remorque ! Et éviter tous les escalators …  L’accès au quai s’est fait sans aucune difficulté ; nous n’avons même pas eu à soulever les vélos… Génial, non ?
Voilà un truc à diffuser clairement à tous les guichets pour que les cyclistes et cyclotouristes aient accès facile à l’embarquement ! On appréhendait cette portion en train mais en fait cela a été très facile !

Qu'avez-vous utilisé pour vous repérer sur l’itinéraire ? 

Un petit guide publié dans un n° spécial ViaRhôna Magazine du Dauphiné et les cartes trouvées dans les offices de tourisme.

Comment avez-vous fait pour vous loger ? 

camping sur viarhona

 

Du camping sauf à Lyon où nous étions hébergés. 

C’était très bien comme ça. Il sera important d’indiquer les campings dans le futur guide !

Comment avez-vous fait à l’arrivée pour revenir au point de départ ?

Philippe avait conduit notre véhicule au point d’arrivée et était remonté en train à Culoz, d’où le choix du point de départ là où passait le train et où il y avait un camping pour passer la journée pendant le transfert.

Quels sont selon vous les 3 points négatifs et positifs de cet itinéraire ?  

Les -

1. Les erreurs de parcours causées par les indications

2. Les sections non aménagées (en rouge sur le site)

3. Le fléchage pour rejoindre la ViaRhôna quand on en est sorti

 

Les +

1. Parcours beau et agréable

2. Qualité des revêtements

3. Nombreux campings

 

viarhona à condrieu

Un bon souvenir à partager ? 

rencontres su rl'itinéraire


Des rencontres sympathiques, tant avec les gens juste croisés sur la route qu’avec les propriétaires ou gérants des campings, les cyclistes croisés où qui nous ont doublés, où avec qui nous avons échangé.

Un nouveau voyage en perspective ? 

À partir de chez nous dans le Morbihan : depuis la presqu’île de Quiberon direction Hennebont et Le Blavet jusqu’à Mur de Bretagne, puis vers St Malo, sur la Véloscénie jusqu’à Domfront et descente jusqu’à Parthenay par la Vélo Francette.

Voilà !
A bientôt … pour de nouvelles aventures !!! faut que j’aille charger mon vélo maintenant !

Rando Pop
Les préparatifs puis les voyages cyclo de Philippe et Jeannick.
http://randopop.over-blog.com/

Autres actualités